BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
Dernières nouvelles
Accueil > Hearthstone : leçon 7 : le mulligan et la pioche durant une partie

Hearthstone : leçon 7 : le mulligan et la pioche durant une partie

leçon 7 : le mulligan et la pioche durant une partie
Voyons maintenant la phase de Mulligan. Alors déjà qu’es ce que la phase de mulligan ? c’est la phase de changement des cartes avant que la partie ne se lance. C’est dans cette phase que vous avez le plus de contrôle sur votre sélection de carte par rapporta toute autre phase de la partie. Il est extrêmement important de prendre l’avantage dés cette phase. Vous avez un plan pour votre deck il ne faut pas l’oublier ! certaine personne vous dirons de faire en sorte d’avoir que des cartes jouables dans votre main. Je ne suis pas d’accord, par moment il est préférable d’avoir des cartes précises.
Le choix des cartes par rapport à votre plan n’est que la moitié de l’équation. En effet il faut tenir compte de votre adversaire. Si vous avez une bonne connaissance de la méta vous connaissez les différents type de deck qui existent. Soyons logique, un deck contrôle aura généralement une plus mauvaise sortie qu’un deck aggro. Si votre adversaire ( qq soit sa classe ) ne change pas de carte, il y a fort a parier que cela sera un aggro et non un contrôle ( bien que la possibilité d’une très bonne main de départ pour le contrôle soit possible). Par exemple c’est un très bon moyen pour savoir si vous êtes contre un démoniste contrôle ( type hand lock ) ou aggro ( type zoo ).
Suivant cette analyse vous devez garder en main les meilleurs cartes pour le contrer ou pour eviter qu’il vous contre. Il sous entends que vous connaisez déjà bien votre deck et la méta actuelle deux point qui ne sont pas forcément évident et qui vous demanderons une certaine analyse.
Par exemple , Si vous jouer un deck chasseur aggro et que vous êtes contre un démoniste handlock ( ou du moins c’est ce que vous pensez ) il est sage de garder dans cette exemple une « chouette bec de fer » ou une « marque du chasseur » qui vous permettrons de tuer T4 des grosses créatures comme des géants ou des Drake du crépuscule.
Cette logique est exactement la même contre un druide par exemple. Vous savez qu’il y a de forte possibilité qu’il vous sorte T4 un druide de la griffe ou T7/T8 un énorme taunt à passer. Voire bien avant si il a une ou plusieurs « innervation » en main.
Voyons maintenant ce qu’il se passe « pendant le jeux »
Tout le monde se demande, au cours de mulligan, les cartes à garder sur, les cartes à se débarrasser. Utilisation de mathématiques, vous pouvez optimiser vos chances d’obtenir la main de départ idéal pour votre situation de lecture. Vous pouvez également savoir, absolument, virage par virage, quelles sont les chances que vous allez dessiner sur la carte dont vous avez besoin. Cette information peut vous aider à prendre des décisions éclairées et de jeux mesurable augmenter votre ratio victoires-défaites.

1 : vous commencez avec une main de trois cartes. Déjà, vous avez eu trois possibilités pour obtenir la carte (s) dont vous avez besoin. Le tableau ci-dessous indique votre chance, d’ici, de tirer une carte dont vous avez besoin, qu’il s’agisse d’une ou de deux de, selon le nombre de cartes que vous choisissez de tenir. Ceci n’indique pas votre chance de piocher deux cartes que vous avez deux ou chance de piocher deux cartes, l’une de chaque, de deux types de carte que vous avez deux.

# cartes détenues # cartes tirées One-Of Deux-Of
0 3 10,40% 20,70%
1 2 6,90% 14%
2 1 3,80% 7,40%
3 0 0% 0%

Rappelez-vous, au début de votre tour, vous recevrez une chance supplémentaire de tirer une carte dont vous avez besoin. (Voir le troisième tableau dans cet article; utilisant la ligne avec 27 cartes restantes.)

2 : vous commencez avec une main de quatre cartes, en plus d’une pièce de monnaie. Les mêmes règles s’appliquent comme indiqué avant le premier graphique, sauf que vous avez maintenant eu quatre chances de tirer la carte dont vous avez besoin.

# cartes détenues # cartes tirées One-Of Deux-Of
0 4 14,10% 28,10%
1 3 10,70% 21,40%
2 2 7,30% 14,50%
3 1 3,70% 7,40%
4 0 0% 0%

N’oubliez pas que vous aurez une chance de plus, au début de votre tour, de tirer la carte dont vous avez besoin. (Utilisez le troisième tableau dans cet article, la ligne qui répertorie les 26 cartes restantes dans votre deck.)

Le tableau suivant indique votre chance, en pourcentage, de piocher une carte, vous avez un ou deux de rester. Les cartes qui ont vous avez deux, que vous avez tirées ou joué un, doivent être traités comme un one-ofs par la suite. Et, bien sûr, les cartes que vous avez l’un des, que vous avez tirées ou joué l’un des – ainsi que les cartes que vous avez deux, que vous avez tirées ou joué deux, vous n’avez aucune chance de dessin, car aucun rester dans votre deck.

# Cartes gauche One-Of Deux-Of
27 3,70% 7,40%
26 3,80% 7,70%
25 4% 8%
24 4,20% 8,30%
23 4,30% 8,70%
22 4,50% 9,10%
21 4,80% 9,50%
20 5% 10%
19 5,30% 10,50%
18 5,60% 11,10%
17 5,90% 11,80%
16 6,30% 12,50%
15 6,70% 13,30%
14 7,10% 14,30%
13 7,70% 15,40%
12 8,30% 16,70%
11 9% 18,20%
10 10% 20%
9 11,10% 22,20%
8 12,50% 25%
7 14,30% 28,60%
6 16,60% 33,30%
5 20% 40%
4 25% 50%
3 33% 66%
2 50% * * 100%
1 100% 0%

(* Si les seules cartes qui restent dans votre deck sont une paire de ces mêmes deux-ofs, vous avez une chance de 100% à dessiner un. Si les cartes dans votre deck sont deux one-ofs différents, vous avez une chance de 50% de tirer chacun.)
Vous remarquerez que les moins de cartes à gauche en restant dans votre deck, plus le risque relatif que vous allez dessiner une carte particulière. C’est parce que chaque fois que vous piochez une carte, il ya une autre possibilité moins.

Quelle est la meilleure façon d’utiliser ce maintenant? Cela varie d’une personne à l’autre. Pour certains, il suffit juste de comprendre cette tendance en nombre que le jeu progresse. Pour d’autres, il est utile d’avoir ces cartes à côté de vous pendant que vous jouez à titre de référence, peut-être aussi un tableau où vous pouvez cocher les cartes que vous les jouez et de garder trace de ce qui reste dans votre deck. Si vous avez besoin d’un glisser et avoir une Météores, vous pouvez décider, en fonction de votre chance de tirer un coup, si vous devez simplement jouer la Météores ou si vous devez tenir pour le glisser. Si les mathématiques prend le plaisir de jouer pour vous, ne pas utiliser les tableaux – ce n’est pas la peine. Mais si vous êtes à la recherche d’un avantage concurrentiel plus nette, les chiffres ne mentent pas

Une fois que vous avez passé la phase de mulligan, vous devez réévaluer votre plan / situation à chaque tour. Vous devez décider si les cartes que vous choisissez de jouer maintenant ne seront pas plus utile dans un tour futur ou dans une autre situation. Vous avez une variété de ressources à votre disposition (cartes , vie , dommages , mana et stoppons la pour le moment ) . Parfois sacrifier un peu de l’un ou de l’autre pour vous placer dans une bonne situation pour le ( ou les ) tour(s) a venir. Il ne faut donc pas utiliser toute sa mana pendant un tour et parfois il est plus intéressant de laisser une créature en vie pour ne pas gaspillé un « remouval ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *